Fantasme réalisé : Plan à trois torride dans un ascenseur bondé

Je me tiens dans cet ascenseur bondé, mon cœur battant la chamade. La journée a été longue, remplie de conférences ennuyeuses et de discussions interminables sur l’importance de la préservation des archives. Mais là, maintenant, je me sens vivant comme jamais. Je suis Nassim, un homme de 64 ans, marié, mais avec des désirs qui sortent de l’ordinaire. Je suis bisexuel et j’ai toujours fantasmé sur les plans à plusieurs et le sexe en public.

L’ascenseur monte lentement, rempli de monde, mais mon attention est capturée par un couple qui se tient près de moi. L’homme est grand, brun, avec une mâchoire carrée et des yeux perçants. La femme est une blonde pulpeuse, ses courbes généreuses moulées dans une robe rouge audacieuse. Ils échangent des regards langoureux, leurs mains se frôlant discrètement. Je peux sentir la tension sexuelle entre eux, et ça me rend dingue.

Je me tiens là, dans mon costume élégant, mon chibre durcissant dans mon pantalon. Je jette un coup d’œil autour de moi. Les autres passagers sont trop occupés à regarder leurs téléphones ou à discuter entre eux pour remarquer quoi que ce soit. Je me tourne vers le couple, mon cœur battant dans ma poitrine. « Je peux m’inviter à votre petit jeu ? », je murmure à l’oreille de l’homme, ma voix à peine audible au-dessus du bourdonnement de l’ascenseur.

Le couple me regarde, surpris. Mais je peux voir l’excitation dans leurs yeux. Ils se consultent du regard, puis l’homme me sourit, un sourire en coin plein de promesses. « Pourquoi pas ? », répond-il, sa voix rauque et basse. Je peux sentir mon excitation monter en flèche. Je me tourne vers la femme, ses lèvres pleines et invitantes. Je l’embrasse, un baiser profond et langoureux, ma langue explorant sa bouche. Elle gémit doucement, ses mains se posant sur ma poitrine.

L’homme se rapproche de nous, ses mains se posant sur les hanches de la femme. Il l’embrasse dans le cou, ses lèvres laissant une traînée de baisers brûlants. Je peux sentir sa queue durcir contre moi, et ça me rend encore plus excité. Je me mets à genoux, ma main glissant le long de la jambe de l’homme, remontant lentement vers son entrejambe. Je peux sentir la chaleur de son chibre à travers son pantalon, et je me mets à le caresser doucement.

La femme se penche, ses lèvres trouvant les miennes. Je peux goûter son rouge à lèvres sucré, ses gémissements étouffés dans ma bouche. Je déboutonne le pantalon de l’homme, sortant sa bite dure et épaisse. Je la prends en main, la pompant lentement, sentant la chaleur et la dureté de sa queue dans ma main. Je me penche en avant, prenant sa bite dans ma bouche, la suçant avidement.

L’ascenseur continue de monter, les portes s’ouvrant et se fermant à plusieurs reprises. Les autres passagers sortent un par un, ignorants de ce qui se passe dans le coin de l’ascenseur. Je suis à genoux, en train de sucer la bite d’un inconnu, tandis qu’une femme inconnue m’embrasse passionnément. Je me sens comme au paradis.

La femme se met à genoux à côté de moi, sa main remplaçant la mienne sur la bite de l’homme. Elle commence à le pomper, sa main glissant le long de sa queue dure. Je me tourne vers elle, ma main glissant sous sa robe, trouvant sa chatte chaude et mouillée. Je la doigte lentement, sentant ses gémissements s’intensifier.

L’homme nous regarde, ses yeux pleins de désir. « Je veux vous baiser tous les deux », il murmure, sa voix pleine de désir. Je peux sentir mon excitation monter en flèche. Je suis sur le point de réaliser mon fantasme, et ça me rend fou de désir. Mais soudain, l’ascenseur s’arrête, les portes s’ouvrant sur un couloir vide. Le couple me regarde, leurs yeux pleins de promesses. « Venez », dit l’homme, sa main tendue vers moi. Je me lève, suivant le couple dans le couloir, mon cœur battant la chamade. Je me demande ce qui va se passer ensuite, mais une chose est sûre : je suis prêt à réaliser mon fantasme.Nous nous dirigeons vers leur chambre d’hôtel, mes pensées se bousculant dans ma tête. Je suis à la fois nerveux et excité, mon cœur battant la chamade. Je me sens comme un adolescent qui s’apprête à perdre sa virginité. Mais je ne suis pas un adolescent, je suis un homme de 64 ans, marié, et je suis sur le point de réaliser mon fantasme le plus profond.

La chambre est spacieuse, avec un grand lit king size au centre. La femme se dirige vers le lit, ses hanches se balançant d’une manière qui me rend fou de désir. Elle se retourne vers nous, ses yeux pleins de promesses. « Je veux vous voir tous les deux », dit-elle, sa voix pleine de désir. L’homme et moi nous regardons, puis nous nous tournons vers elle, nos chibres durs visibles à travers nos pantalons.

Je me dirige vers l’homme, mes mains glissant sur son torse musclé. Je l’embrasse, un baiser profond et langoureux, ma langue explorant sa bouche. Je peux sentir sa bite durcir contre moi, et ça me rend encore plus excité. Je me mets à genoux, ma main glissant le long de sa jambe, remontant lentement vers son entrejambe. Je déboutonne son pantalon, sortant sa queue dure et épaisse. Je la prends en main, la pompant lentement, sentant la chaleur et la dureté de sa queue dans ma main.

La femme se met à côté de moi, ses mains se posant sur mes épaules. « Tu es si bon à sucer », elle murmure à mon oreille, sa voix pleine de désir. Je peux sentir sa chatte mouillée contre mon dos, et ça me rend fou de désir. Je me tourne vers elle, ma main glissant sous sa robe, trouvant sa chatte chaude et mouillée. Je la doigte lentement, sentant ses gémissements s’intensifier.

L’homme se met derrière moi, ses mains glissant sur mes hanches. Je peux sentir sa bite dure contre mon cul, et ça me rend encore plus excité. « Je veux t’enculer », il murmure à mon oreille, sa voix pleine de désir. Je me mets à quatre pattes sur le lit, mon cul en l’air, prêt à être pris. L’homme se met derrière moi, sa bite glissant le long de ma rondelle. Je peux sentir la pression de sa queue contre mon anus, et ça me rend fou de désir.

La femme se met devant moi, ses jambes écartées, sa chatte mouillée et invitante. Je me penche en avant, ma langue glissant le long de sa fente, goûtant sa mouille sucrée. Elle gémit, ses mains se posant sur ma tête, me poussant plus profondément dans sa chatte. Je peux sentir l’homme derrière moi, sa bite glissant lentement dans mon cul. Je gémit, la douleur et le plaisir se mélangeant en une sensation incroyable.

L’homme commence à me baiser, sa bite glissant dans mon cul avec des mouvements puissants et réguliers. Je peux sentir sa queue me remplir, me faisant me sentir plein et complet. Je continue à lécher la chatte de la femme, mes doigts glissant dans sa fente mouillée. Je peux sentir son plaisir monter, ses gémissements devenant de plus en plus forts.

L’homme se retire de mon cul, sa bite brillante de mon jus. Il se met à côté de moi, sa main glissant sur ma bite dure. « Tu es tellement excité », il murmure, sa voix pleine de désir. Je me mets sur le dos, ma bite dressée vers le plafond. La femme se met au-dessus de moi, sa chatte mouillée glissant le long de ma queue.

Elle commence à me chevaucher, ses hanches se balançant d’une manière qui me rend fou de désir. Je peux sentir sa chatte chaude et mouillée autour de ma bite, et ça me rend encore plus excité. L’homme se met derrière elle, sa bite glissant dans son cul. Je peux sentir sa queue bouger dans son anus, et ça me rend fou de désir.

Nous continuons à baiser, nos corps se tordant dans une danse de plaisir et de désir. Je peux sentir mon orgasme monter, ma bite prête à exploser. La femme crie, son corps se tendant, ses jambes tremblant. Je peux sentir son jus chaud couler sur ma bite, et ça me fait jouir. Je crie, mon sperme jaillissant de ma bite dans un jet puissant.

L’homme se retire de son cul, sa bite brillante de son jus. Il se met à côté de moi, sa main glissant sur ma bite encore dure. « Je veux te sucer », il murmure, sa voix pleine de désir. Je me mets sur le dos, ma bite dressée vers le plafond. L’homme se penche en avant, prenant ma bite dans sa bouche, la suçant avidement.

Je peux sentir sa langue glisser le long de ma queue, ses lèvres serrées autour de mon gland. Je géme, mes doigts se crispant dans les draps. Je peux sentir mon orgasme monter à nouveau, ma bite prête à exploser. Je crie, mon sperme jaillissant de ma bite dans un jet puissant.

Nous nous allongeons sur le lit, nos corps fatigués et satisfaits. Je regarde le couple, leurs yeux pleins de promesses. « Merci », je murmure, ma voix pleine de gratitude. Je viens de réaliser mon fantasme, et ça me rend heureux. Je me sens vivant comme jamais, mon cœur battant la chamade. Je suis Nassim, un homme de 64 ans, marié, mais avec des désirs qui sortent de l’ordinaire. Et je suis heureux d’être qui je suis

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *